Une vision, des partenaires, une histoire

Créée en 1990 par Bruno Monnier – après une mission sur le Patrimoine au sein du cabinet du Ministre de la Culture – Culturespaces se donne pour objectif de proposer un modèle alternatif, résolument moderne et centré sur l’expérience du visiteur, pour gérer de façon dynamique les monuments, musées et centres d’art, sans subvention publique. Cette initiative a reçu dès l’origine le soutien du Groupe ENGIE.

1990 - 1993
Après un premier contrat pour la gestion du Palais des Papes d’Avignon, Culturespaces se consacre à la gestion globale de sites et établissements culturels, avec notamment la gestion de la Villa & Jardins Ephrussi de Rothschild à Saint-Jean-Cap-Ferrat, puis celle du Château des Baux-de-Provence et du Château de Valençay. L’innovation est déjà au coeur du projet de Culturespaces avec la création de parcours de visite originaux, la mise à disposition d’audioguides gratuits pour tous et la réalisation d’animations régulières.

1996
La gestion déléguée du Musée Jacquemart-André est l’occasion pour Culturespaces de développer son modèle dans l’univers des musées et de pérenniser l’expérience du Palais des Papes d’Avignon dans la réalisation d’expositions temporaires de qualité.

2000 - 2001
Culturespaces entreprend la complète réorganisation muséographique de la Cité de l’Automobile de Mulhouse, le plus grand musée technique français et obtient la gestion de la Villa Kérylos à Beaulieu-sur-Mer.

2002 - 2006
Avec la mise en valeur et la gestion du Théâtre Antique d’Orange en 2002 et des monuments romains de Nîmes en 2006, Culturespaces continue à innover avec l’organisation de reconstitutions historiques et d’événements culturels pour enrichir le parcours de visite.

2004
Au Champ de Bataille de Waterloo, Culturespaces organise les reconstitutions grandeur nature de la grande bataille de 1815.

2009
Fidèle à ses valeurs, Culturespaces crée une fondation pour favoriser l’accès aux arts et au patrimoine des enfants malades, handicapés ou fragilisés par la pauvreté et l’exclusion sociale.

2012
Aux Carrières de Lumières, Culturespaces introduit l’image numérique et la musique dans un nouveau type d’expositions immersives. Ce procédé inédit permet de transmettre l’art et la culture au public le plus large et installe Culturespaces comme acteur de la révolution numérique.

2015
Après avoir restauré l’Hôtel de Caumont et ses jardins, à Aix-en-Provence, Culturespaces y crée un centre d’art qui programme des expositions temporaires de dimension internationale.

2016
Culturespaces lance la création d’un nouveau centre d’art numérique à Paris qui ouvrira ses portes en 2018 : l’Atelier des Lumières.